Accueil Économie Audiovisuel public : Pourquoi quatre milliards d’euros lui sont-ils annuellement alloués ?

Audiovisuel public : Pourquoi quatre milliards d’euros lui sont-ils annuellement alloués ?

Spécialiste de l’économie des médias, Philippe Bailly dévoile ce que représentent les quatre milliards d’euros alloués aux chaînes de télévision française et aux radios : « jusqu’à la suppression de la redevance, les Français s’acquittaient de 30 à 40 centimes par jour pour bénéficier de l’ensemble des chaînes de France Télévisions, de l’ensemble des antennes de Radio France, de France 24, de RFI et des autres services publics encore ».

La publicité ne représente que 10 % des recettes de France Télévisions

En France, la redevance audiovisuelle a été supprimée mais chez nos voisins européens, son équivalent est bien supérieur : « les Français payaient 138 euros par an quand en Allemagne ou en Angleterre, on est aujourd’hui plutôt sur des ordres de grandeur qui vont être proches du double… voire au-delà », précise Philippe Bailly. Mais en l’absence de redevance, la publicité ne rapporte pas suffisamment pour couvrir tout le financement de la télévision et de la radio. « Ça ne représente qu’environ 10 % dans les comptes de France Télévisions, ça n’est donc pas le moteur essentiel de ses recettes ».

« Depuis cinq ans, donc bien avant même que la crise économique démarre, les finances du service public ont été mises en quelque sorte au pain sec, le budget qui lui a été consacré a diminué de 5 % pendant cette période, sans compensation de l’inflation. Donc ces quatre milliards de subventions sont un vrai effort fait au niveau du service public et de la façon dont l’État lui apporte des moyens », continue-t-il.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here