https://www.fapjunk.com https://pornohit.net london escort london escorts buy instagram followers buy tiktok followers
Accueil Économie Indemnité carburant : Un bug informatique retarde le versement des 100 euros

Indemnité carburant : Un bug informatique retarde le versement des 100 euros

AIDE Bercy se félicite des 6 millions de demandes et indique que les problèmes, sans les nier, sont « à la marge »

Le service informatique permettant de toucher l’indemnité carburant de 100 euros est victime de nombreux bugs, selon une information de RMC ce jeudi. Conséquence, de nombreux automobilistes qui attendent la prime ne la perçoivent pas, sans en connaître forcément la raison. Le gouvernement s’était vanté d’avoir simplifié la démarche en proposant un délai de traitement moyen de 14 jours. C’était sans compter les grains de sable dans la machine.

En janvier, rappelle la radio, la plateforme ne pouvait pas enregistrer les demandes des automobilistes qui possédaient une voiture munie d’un ancien système d’immatriculation (avant 2009). Un bug résolu fin février. Mais des problèmes de transmission de données entre les assureurs et les services de l’Etat ont également conduit la plateforme à refuser 100.000 dossiers, pointent nos confrères.

Plus de la moitié des aides ont été versées

Les délais de traitement sont rallongés pour certains demandeurs sans qu’ils ne sachent exactement pourquoi. Via la rubrique « RMC s’engage pour vous », la station a pu faire accepter le dossier d’une auditrice. Mais c’était sans compter la perte du RIB qu’elle avait pourtant transmis. Interrogé par la radio, le ministère de l’Economie confirme les bugs mais explique que ces problèmes sont « à la marge ». « On parle d’argent public et c’est normal qu’il y ait un maximum de vérifications », justifie Bercy.

Depuis le lancement de cette indemnité carburant, le cabinet du ministre Bruno Le Maire indique que « six millions de demandes » ont été effectuées. Préférant voir le côté positif, les services se félicitent que « plus de la moitié des primes » ont été versées. « Ce n’est quand même pas mal ! », commente le cabinet du ministre. La prime qui devait s’arrêter initialement le 28 février peut être demandée jusqu’au 31 mars.

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here