Accueil Économie Inflation : Il est désormais vraiment plus intéressant d’aller faire ses courses...

Inflation : Il est désormais vraiment plus intéressant d’aller faire ses courses en Belgique

  • En France, l’inflation s’établissait à + 6,6 % en mars contre + 4,9 % en Belgique.
  • Une tendance à la baisse, sauf pour les produits alimentaires, qui augmentent encore de plus de 20 % en mars chez nos voisins.
  • Néanmoins, pour l’alimentaire comme pour le carburant, il est toujours plus avantageux de se rendre en Belgique.

Round 3, fight. Tous les six mois, on passe la frontière belge pour aller voir si l’herbe est plus fraîche chez nos voisins en termes de prix à la consommation. Au cours de notre dernière expédition outre Quiévrain, en septembre 2022, le montant de notre panier test s’était avéré légèrement moins salé en Belgique qu’en France. Qu’en est-il aujourd’hui alors que les deux pays affichent respectivement 4,9% et 6,6 % d’inflation ?

Le premier match de l’inflation France vs Belgique, nous l’avions mené en avril 2022, dans la même enseigne de hard discount de part et d’autre de la frontière. A l’époque, le résultat avait été un nul presque parfait, avec des paniers à 36,24 euros en France et 36,37 euros en Belgique. Six mois plus tard, la Belgique prenait de l’avance en proposant le même panier 10 % moins cher que chez nous, à 33,23 euros contre 37,17 en France. Mercredi, nous avons pu constater que nos voisins creusaient l’écart, avec une différence sur le ticket de caisse de plus de 12 % en leur faveur. Sauf que le montant de l’addition a tout de même grimpé des deux côtés de la frontière. Notre panier de 12 articles vaut aujourd’hui 40,09 euros en Belgique et 45,08 euros en France.

Forte inflation des prix de l’alimentaire

Une augmentation sensible du prix de ces produits de première nécessité qui s’explique par une forte inflation de certaines denrées. En effet, si l’inflation moyenne (hors énergies) est plutôt dans une tendance à l’équilibre, voire à la baisse, celle qui touche les produits alimentaires explose. En Belgique, l’augmentation de l’indice des prix à la consommation sur l’alimentation atteignait +20,3 % en mars. Cette augmentation est de +14,5 % en France entre février 2022 et février 2023.

Pour autant, même si nos voisins connaissent une inflation à deux chiffres sur l’alimentaire depuis neuf mois, en comparant nos deux tickets de caisse, on constate que seuls trois articles sont moins chers en France qu’en Belgique. Il s’agit de la lessive, des œufs et du jus d’orange. Le plus gros écart de prix concerne toujours l’huile de tournesol, avec un malus côté français de +65 %. Et même si le hard discounter ne propose quasiment que des marques distributeur en Belgique, il sait aussi être compétitif sur les grandes marques. Pour le Nutella par exemple, en achetant votre pot côté belge vous aurez 100 g de plus pour le même prix qu’en France.

Le dernier point qui pourrait vous inciter à passer la frontière, c’est le prix du carburant. Lorsque les remises cumulées de Total et du gouvernement étaient encore en vigueur en France, les Belges ne se privaient pas pour dévaliser les stations frontalières. Cette fois, le rapport de force est inversé. Affiché, mercredi, à 1,899 euro le litre en France, le SP 95 coûtait 21 centimes de moins chez nos voisins, soit plus de 10 euros d’économies pour un plein de 50 litres. La différence s’estompe sur le gazole, affiché 12 centimes de moins par litre en Belgique. Et si votre véhicule consomme du SP 98, inutile de faire le déplacement puisque l’économie n’est que de 0,089 centime par litre côté belge. Bref, si votre voiture roule au SP 95, que vous n’habitez pas trop loin de la frontière et que vous n’êtes pas spécialement addict des grandes marques, foncez faire le plein et vos courses en Belgique.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here