Accueil Économie Inflation : La banane, deuxième fruit préféré des Français, pourrait être bien...

Inflation : La banane, deuxième fruit préféré des Français, pourrait être bien plus chère l’année prochaine

ALIMENTATION En raison de divers facteurs, dont les coûts de l’énergie en hausse, le prix des bananes pourrait augmenter de 20 % en 2023

Très appréciée des papilles françaises, la banane est le deuxième fruit le plus consommé dans l’Hexagone, derrière la pomme, avec 700.000 tonnes écoulées chaque année. Mais son prix risque malheureusement d’augmenter dans les mois à venir, rapporte BFMTV.

La hausse des prix pourrait atteindre 20 % en 2023, à cause de coûts de production, d’acheminement et de stockage en augmentation. « Cette filière subit depuis plus d’un an la hausse du prix des engrais, des emballages et du fret » explique Philippe Pons, président de l’Association interprofessionnelle de la banane (AIB) à BFMTV. « L’électricité c’est la couche supplémentaire qui va mettre en grosse difficulté la filière. »

Eviter les coupures de courant

En effet, la hausse des prix de l’énergie va grandement se répercuter sur la filière dans les prochains mois. Le besoin en électricité est constant pour la production afin d’assurer le mûrissement des fruits. Les bananes arrivent vertes d’Afrique ou des Antilles et sont stockées dans d’immenses chambres de maturation, où elles doivent être ventilées 24 h/24.

Une coupure d’électricité serait fatale et pourrait causer des pertes considérables. L’AIB a donc récemment demandé au gouvernement d’épargner au secteur de la banane les coupures et le rationnement énergétique.

Les professionnels souhaitent également être intégrés au bouclier tarifaire sur l’énergie. Dans le même temps, l’AIB compte renégocier le prix du fruit auprès de la grande distribution. Concernant le mûrissement, les producteurs envisagent des récoltes plus tardives pour réduire le problème : en laissant le fruit plus longtemps sur sa plante, le temps de maturation serait en effet réduit.

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here