Accueil Économie Inflation : Une baisse moins importante que prévu en zone euro

Inflation : Une baisse moins importante que prévu en zone euro

Après des baisses marquées en novembre, décembre et janvier, grâce à une accalmie sur les prix de l’énergie (électricité, gaz, pétrole), le ralentissement de l’inflation a marqué un coup d’arrêt le mois dernier. Le taux d’inflation annuel de la zone euro a reculé en février pour le quatrième mois consécutif, à 8,5 % sur un an, après 8,6 % en janvier, selon Eurostat. Mais les experts interrogés par Factset et Bloomberg tablaient respectivement sur un taux de 8,2 % et 8,3 %.

Il s’explique d’abord par l’accélération des prix de l’alimentation. En hausse de 15 % sur un an en février, ils sont devenus le premier moteur de l’inflation, passant devant l’énergie dont les tarifs ont progressé en moyenne de 13,7 %, selon les données publiées jeudi par l’office européen des statistiques. De leur côté, les prix des biens industriels ont augmenté le mois dernier de 6,8 % sur un an, soit 0,2 point de plus qu’en janvier. Dans les services, l’inflation accélère aussi légèrement à 4,4 % (+0,2 point).

Parmi les 20 pays de la zone euro, les taux d’inflation les plus faibles en février ont été enregistrés au Luxembourg (4,8 %) et en Belgique (5,5 %). La France (7,2 %) fait toujours partie des pays les mieux lotis, faisant bien mieux que l’Italie (9,9 %) ou l’Allemagne (9,3 %). Comme les mois précédents, l’inflation a été la plus forte dans les pays baltes, Lettonie (20,1 %), Estonie (17,8 %) et Lituanie (17,2 %), d’après les données harmonisées d’Eurostat.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here