Accueil Économie Lactalis mis en examen pour escroquerie pour avoir falsifié des denrées alimentaires

Lactalis mis en examen pour escroquerie pour avoir falsifié des denrées alimentaires

AGROALIMENTAIRE Un client avec la société Serval, basée dans la Creuse, est à l’origine de cette procédure concernant des aliments pour animaux

Il faut oser s’attaquer à Lactalis. Fin 2018, une société basée en Creuse avait déposé plainte contre le géant français du lait pour escroquerie, tromperie et fraude. L’enquête menée autour des soupçons de falsification de denrées alimentaires a débouché sur la mise en examen de la multinationale basée en Mayenne et largement implantée en Bretagne. « Le groupe Lactalis confirme que dans le cadre d’un litige commercial de 2017 avec la société Serval portant sur la fourniture d’un ingrédient pour l’alimentation animale, la société Lactalis Ingrédients a été mise en examen en avril dernier », confirme le géant laitier.

Le litige oppose la société Serval, spécialisée dans l’aliment d’allaitement pour veaux, agneaux et chevreaux et Lactalis, qui lui fournissait un lactosérum de mélange et non de vache. « On a vraiment été trompés : pendant des années on leur fait confiance, on reçoit leur produit, on s’en sert pour faire nos produits et on découvre par hasard que ce qu’ils nous livrent n’est pas ce qu’on leur avait commandé et que ça leur permet de faire d’énormes économies sur notre dos », justifie l’avocat de Serval Alexandre Varaut.

L’impression d’avoir « été trompé pendant des années »

Fin 2018, une plainte avec constitution de partie civile avait été déposée pour escroquerie, falsification de denrées alimentaires et tromperie sur la nature, l’espèce, l’origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises. La société Serval, qui compte une centaine d’employés, n’entretient plus de relation commerciale avec Lactalis. Le montant du préjudice « n’est pas chiffré pour le moment mais il y a aussi le dommage moral d’avoir été trompé pendant des années », souligne son avocat.

Lactalis compte 85.000 employés dans 84 pays, 266 sites de production dans 51 pays pour un chiffre d’affaires de 20 milliards d’euros, selon les chiffres figurant sur son site Internet. La société a été condamnée à plusieurs reprises ces dernières années pour avoir pollué des cours d’eau en Bretagne. En 2018, elle a également été la cible de vives critiques dans une vaste affaire de lait infantile contaminé.

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here