Accueil Économie Le site de vente en ligne Sarenza racheté par un poids lourd...

Le site de vente en ligne Sarenza racheté par un poids lourd du vêtement

MODE Le groupe malouin Beaumanoir a officialisé le rachat de Sarenza, jusqu’ici propriété de Monoprix

  • Le groupe Beaumanoir emploie plus de 13.000 collaborateurs et 2.500 points de vente à travers le monde.
  • Il a officialisé le rachat du site de vente de chaussures en ligne Sarenza qui emploie environ 200 personnes.
  • « Ce rapprochement répond à la stratégie de développement de l’offre e-commerce du groupe Beaumanoir pour s’imposer comme la principale market place lifestyle française », explique-t-il.

Dix-sept ans après sa création, le site Sarenza change de main. Ce mercredi 2 novembre, le groupe Beaumanoir a officialisé le rachat du site de vente de chaussures en ligne, féroce concurrent de Spartoo et Zalando. Déjà propriétaire des marques Cache Cache, Bonobo ou encore Breal et Caroll, la société basée à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) était entrée en négociations exclusives avec Monoprix, qui avait racheté Sarenza en 2018 et récupéré ses 200 collaborateurs. Le montant de la transaction n’a pas été révélé.

Fondé en 2005, le site Sarenza avait atteint un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros en 2019 mais peinait à dégager du bénéfice tant les marges sont faibles dans le secteur du prêt-à-porter en ligne. En 2020, le Covid avait fait grimper son chiffre d’affaires de 10 % avant que cet élan ne retombe doucement. Mais en rachetant le site français de vente en ligne, ce n’est pas une machine à cash que Beaumanoir cherche à acquérir. Plutôt un tremplin pour se montrer sur le digital : « Ce rapprochement répond à la stratégie de développement de l’offre e-commerce de Beaumanoir pour s’imposer comme la principale market place lifestyle française », explique le groupe, qui avait déjà récemment racheté La Halle.

Le chiffre d’affaires de groupe malouin a été multiplié par deux en trois ans et devrait atteindre deux milliards d’euros en 2022. Mais l’offre digitale de l’empire fondé par Roland Beaumanoir n’était pas encore à la hauteur de ses ambitions. « Toutes nos marques pourront largement bénéficier du rayonnement de Sarenza sur le marché de l’e-commerce, et Sarenza pourra bénéficier d’un maillage physique puissant pour ses livraisons », assure Jérôme Drianno, PDG de Beaumanoir, dans un communiqué.

Son groupe emploie plus de 13.000 collaborateurs et 2.500 points de vente à travers le monde. Elle va bientôt absorber plusieurs centaines de salariés supplémentaires.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here