Accueil Économie Marché du travail : Seulement 69.500 créations nettes d’emplois salariés privés au...

Marché du travail : Seulement 69.500 créations nettes d’emplois salariés privés au 1er trimestre

ENTREPRISE L’Insee observe en revanche une hausse les créations d’emploi en 2020 et 2021, comparé à fin 2019

Avec 69.500 créations nettes d’emplois, soit une hausse de 0,3 %, l’emploi salarié privé a ralenti au premier trimestre en France, selon l’estimation définitive publiée jeudi par l’Insee. Cependant, l’emploi salarié dépasse de 3,6% (soit +724.900 emplois) son niveau d’il y a un an auparavant.

L’Institut de statistique a également revu à la hausse la progression de l’emploi au quatrième trimestre 2021 à +0,8 % contre +0,6 % dans sa précédente estimation. Plus largement, via un changement méthodologique, l’Insee a revu très fortement à la hausse les créations d’emplois entre et fin 2021 pour y inclure les alternants, ce qu’elle ne faisait pas jusqu’à présent. L’apprentissage ayant fortement augmenté en 2020 et surtout en 2021, « cette révision conduit à comptabiliser 240.000 créations d’emplois supplémentaires entre fin 2019 et fin 2021 », précise l’Insee.

Les différents secteurs à la loupe

Au total, fin mars 2022, l’emploi salarié privé dépasse son niveau d’avant la crise sanitaire, fin 2019, de 3,3 %, soit +651.700 emplois. « Cela veut dire qu’il y a eu un énorme rattrapage en 2021 et que nous sommes dans une bonne situation », a commenté le ministre du Travail, Olivier Dussopt, sur LCI. « Il y aura moins de créations nettes (cette année) qu’en 2021 (…) mais les perspectives restent positives », a-t-il jugé.

Dans le détail, au premier trimestre, l’intérim, boussole du marché de l’emploi, se replie légèrement (-1,7 %, soit -13.800 emplois) après sept trimestres consécutifs de hausse. Dans le tertiaire marchand, l’emploi salarié privé garde sa dynamique au premier trimestre (+0,6 %, soit +78.000, après +70.300 emplois au dernier trimestre 2021). L’emploi industriel baisse de 0,1 % au premier trimestre, après +0,2 % au trimestre précédent (soit -1.900 après +7.000 emplois). Entre fin mars 2021 et fin mars 2022, il augmente de 0,8 % (+25.000 emplois).

Dans la construction, l’emploi salarié ralentit ce trimestre : +0,1 % après +0,4 % au trimestre précédent (soit +2.200 après +6.300 emplois). L’emploi y augmente de 1,9 % sur l’année (soit +29.200 emplois). Enfin, l’emploi salarié dans le tertiaire principalement non marchand augmente de nouveau : +0,2 % après +0,3 % au trimestre précédent (soit +16.100 après +25.700 emplois) ce qui porte à +0,7 % la hausse sur un an (soit +58.000 emplois).

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here