Accueil Économie Péages : Les prix vont encore augmenter, selon le PDG de Vinci...

Péages : Les prix vont encore augmenter, selon le PDG de Vinci Autoroutes

ROUTES Une hausse de près de 5 % du prix des péages est déjà entrée en vigueur en février

Le premier février dernier, le prix des péages a, en moyenne, augmenté de 4,75 %. Une « répercussion de l’inflation, que les sociétés concessionnaires subissent aussi » selon le PDG de Vinci Autoroutes interrogé par Le Parisien mardi. Dans cette interview, Pierre Coppey a ainsi indiqué que les tarifs des péages allaient continuer d’augmenter.

Une révélation qui intervient alors que les concessionnaires sont soumis à une importante pression depuis la parution d’un article du Canard Enchaîné, mettant en avant une rentabilité d’environ 12 %. Un chiffre bien supérieur à l’estimation qui avait été faite au moment de la privatisation.

L’inflation prise en compte

Concernant la ou les hausses à venir, le PDG de Vinci Autoroutes explique : « Dans le calcul de compensation des investissements est prévue une loi d’indexation des tarifs qui sera appliquée ». Car le prix des péages est revalorisé chaque année, bien que contrôlé par l’Etat qui doit valider les tarifs. C’est notamment l’inflation qui est prise en compte, à hauteur d’au moins 70 %.

Au sujet des superprofits dont les principaux acteurs du marché sont accusés, le dirigeant de Vinci rappelle que de très importants investissements ont été effectués, créant donc des dettes. Mais Pierre Coppey l’assure : « Nous avons le meilleur réseau autoroutier du monde ». Il ajoute également que malgré ces hausses, le trafic continue d’augmenter, avec « des usagers toujours satisfaits ».

Participation des automobilistes étrangers

Après la première hausse de février, l’Etat avait demandé aux principaux concessionnaires de faire un geste pour les automobilistes, pour réduire l’impact de cette augmentation sur leur portefeuille. « Nous avons fait l’effort de geler tous les tarifs courts, ceux des tarifs périurbains, et d’accroître le taux de réduction des abonnements des navetteurs de 30 à 40 % » assure le PDG de Vinci.

Ce dernier a tenu à rappeler qu’il n’y avait pas que les Français qui payaient les péages. Car la France serait, selon lui, « le pays le plus traversé du monde », de quoi faire contribuer les étrangers.

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here