Accueil Économie Pernod Ricard : Les exportations vers la Russie de la vodka Absolut...

Pernod Ricard : Les exportations vers la Russie de la vodka Absolut ont repris fin 2022

POLEMIQUE Des députés suédois de tous bords voient dans le choix du numéro deux mondial des spiritueux un « effondrement moral »

Malgré les sanctions économiques liées à la guerre en Ukraine, les Russes peuvent toujours se procurer de la vodka Absolut. Les exportations de la marque suédoise vers la Russie ont repris fin 2022, a confirmé mercredi un porte-parole de son propriétaire, le groupe de spiritueux Pernod Ricard, après des informations de presse qui ont fait réagir des responsables politiques suédois.

Les exportations vers la Russie de Pernod Ricard, qui n’a qu’une activité de distribution dans ce pays, avaient été suspendues peu après l’invasion de l’Ukraine, a indiqué un porte-parole du groupe. Mais le numéro deux mondial des spiritueux y a maintenu ses activités pendant plusieurs mois en comptant sur ses stocks. Puis les exportations ont repris au cours du dernier trimestre de l’année 2022 face à l’épuisement des stocks, a précisé le porte-parole.

Ironie en Suède sur un choix « Absolument Poutine »

En Suède, plusieurs responsables politiques, y compris de la majorité de droite, se sont émus de la décision du groupe français, propriétaire du fleuron de l’alcool suédois. Des députés de tous bords ont dénoncé un « effondrement moral » ou ironisé sur un choix « Absolument Poutine ».

Dans un communiqué, Pernod Ricard précise pour sa part avoir « fortement réduit ses exportations vers la Russie pour protéger ses équipes locales tout en assurant la viabilité économique de sa filiale de distribution », en conformité avec les lois russes et avec les sanctions internationales contre Moscou. L’entreprise affirme que le maintien de son activité en Russie lui a permis d’éviter des accusations de « faillite intentionnelle » et de « protéger ses équipes de toute responsabilité » pénale en ce sens dans ce pays.

Le groupe invoque également un changement dans la régulation des importations en Russie en novembre 2022, qui a permis, selon lui, « d’autoriser des importations parallèles d’alcool sans la permission des importateurs autorisés, contournant ainsi les sanctions ». Il souligne la nécessité, par conséquent, de contrôler ses circuits de distribution et d’importation pour éviter notamment les possibles contrefaçons. Pernod Ricard rappelle en outre qu’il a suspendu ses investissements marketing en Russie et « mobilisé toutes les ressources possibles pour soutenir » ses équipes en Ukraine.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here