Accueil Économie Réforme des retraites : Le système actuel sera-t-il déficitaire dans seulement un...

Réforme des retraites : Le système actuel sera-t-il déficitaire dans seulement un scénario sur quatre ?

FAKE OFF Selon le Conseil d’orientation des retraites (COR) il existe huit scénarios, tous encore en déficit en 2039

Si vous êtes branchés sur les matinales télé et radio ces derniers jours, vous n’avez pas pu passer à côté de lui. L’économiste Thomas Porcher est régulièrement invité pour évoquer son point de vue sur le système de retraites. Contrairement à un bon nombre de ses confrères, il est optimiste quant à l’avenir financier du système actuel : « Le système des retraites est excédentaire aujourd’hui. Il est hypothétiquement déficitaire, dans une dizaine d’années, dans un scénario sur quatre du Conseil d’orientation des retraites (…). Les prédictions à long terme, il faut les prendre avec précaution. »

Des propos qui ont immédiatement entraîné de vives réactions de ses confrères. « C’est totalement faux. Le système est en déficit jusqu’en 2039 dans TOUS les scénarios du COR », s’est insurgé@fipaddict, enseignant en économie et finances publiques, sur Twitter. Qu’en est-il vraiment ? 20 Minutes fait le point.

Pour rappel, il ne s’agit que de projections sur le long terme, qui sont donc à prendre avec précaution. Elles peuvent varier de façon relativement importante, comme l’a rappelé Thomas Porcher. Dans le dernier rapport du Conseil d’orientation des retraites (COR), publié en septembre 2022, est élaboré en fonction du taux de productivité attendu. Quatre scénarios sont produits, puis déclinés au sein de deux groupes, ce qui donne finalement huit scénarios.

Le premier groupe est établi sous l’hypothèse d’un équilibre permanent des régimes (EPR). Celui-ci « reflète la législation actuelle du système de retraite » note le COR, c’est-à-dire que l’Etat employeur se limite à équilibrer le régime des fonctionnaires d’Etat et des régimes spéciaux. Elle présente l’intérêt « d’alerter sur le besoin de financement des régimes ne bénéficiant pas de subventions d’équilibre ». Le rapport explique également que ce groupe ne donne en revanche « aucune indication sur la situation financière des régimes équilibrés financièrement par l’Etat ». Ces derniers étant automatiquement équilibrés, ils ne peuvent être en déficit.

Le second est établi sous la convention dite d’un « effort de l’Etat constant »(EEC). Dans ce scénario, l’Etat maintient sa contribution, mais en pourcentage du PIB, et pour l’ensemble du système de retraites. Cette convention permet, selon le COR, « de mettre en lumière les redéploiements des flux financiers qu’il serait possible d’opérer entre les régimes équilibrés, dont les dépenses sont appelées à diminuer, et les autres régimes, dès lors que la contribution de l’Etat au financement des retraites resterait constante en part de PIB ». C’est ce second groupe que considère Thomas Porcher.

En s’intéressant à présent au second groupe, nous voici à notre question : Y a-t-il seulement un scénario sur les quatre qui prévoit un système des retraites déficitaire ? Selon le rapport du COR, le graphique page 100 indique que le premier scénario à revenir à l’équilibre (1,6 % de productivité) l’est en 2039, donc dans 17 ans. Le second (1,3 % de productivité) le sera en 2043 et le troisième (1 % de productivité) en 2058, donc dans trente-six ans. Le quatrième scénario, lui, reste durablement déficitaire (-0,7 % du PIB).

Cependant, ce n’est même pas ce groupe de scénarios qui reflète la réalité du système de retraites actuel, mais bien le premier. Et dans ce cas, les prévisions sont bien plus pessimistes. Le seul à revenir à l’équilibre (1,6 % de productivité) le sera en 2058. Les trois autres scénarios ne reviennent pas à l’équilibre, et les courbes de deux scénarios (1 % et 0,7 % de productivité) sont d’ailleurs toujours descendantes à la fin des estimations en 2070. @fipaddict a donc raison de dire que « le système est en déficit jusqu’en 2039 dans TOUS les scénarios du COR », en l’occurrence les huit.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here