Accueil Économie Rennes : Steeple dépoussière le bon vieux tableau d’affichage dans les entreprises

Rennes : Steeple dépoussière le bon vieux tableau d’affichage dans les entreprises

  • Avec ses tableaux d’affichage numériques, la start-up rennaise vient bousculer la communication interne des entreprises.
  • En pleine croissance, la société emploie 110 salariés et a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de six millions d’euros.
  • Elle se lance désormais à l’assaut du marché européen avant de rêver encore plus grand.

S’il est un endroit stratégique dans une entreprise, c’est bien la salle de repos. Pour parler de tout et de rien, quoi de mieux en effet qu’une petite pause entre collègues autour de la machine à café. Certains en profiteront aussi pour jeter un œil sur le tableau d’affichage, histoire de se tenir un peu informés sur la vie de la boîte ou de checker les petites annonces ou les tracts syndicaux.

Mais à l’heure du tout numérique, les bonnes vieilles feuilles de papier scotchées sur le tableau ont tendance à prendre la poussière et à jaunir. « Beaucoup de salariés n’y font même plus attention, alors que la communication interne est pourtant fondamentale dans l’entreprise », souligne Jean-Baptiste de Bel-Air.

Ce Rennais de 32 ans en connaît un rayon. En 2015, à sa sortie d’école de commerce, il a imaginé une solution « phygitale » pour les entreprises, baptisée Steeple. Elle prend la forme d’un tableau d’affichage interactif sur lequel les salariés peuvent faire défiler les actus de leur entreprise, un peu comme sur un fil LinkedIn. « Cela répond mieux aux aspirations de cette nouvelle génération plus connectée », assure-t-il.

Une croissance sans levée de fonds

Installé près de la machine à café, le tableau permet de s’informer en quelques clics sur les nouveaux arrivants, les offres d’emploi ou d’éplucher les notes du CSE. Des choses importantes dans la vie de bureau mais pas autant que les dates des soirées d’entreprises, celles des anniversaires des collègues ou leurs pronos sportifs du week-end. « Cela participe à créer du lien social et une bonne ambiance dans l’entreprise », indique le jeune président fondateur.

En huit ans, sa société, installée dans le quartier de la Courrouze à Rennes, a bien grandi puisqu’elle équipe désormais plus de 1.000 entreprises, emploie 110 salariés et a bouclé l’exercice 2022 avec six millions d’euros de chiffre d’affaires. Le tout sans lever de fonds comme le font habituellement les start-up pour grandir. « C’est encore trop tôt, souligne Jean-Baptiste de Bel-Air. Je préfère qu’on se finance par nos ventes. C’est plus sain et cela nous offre une certaine stabilité. »

L’entrepreneur ne manque pourtant pas d’ambitions. Avec déjà des bureaux à Lille, Lyon, Strasbourg, Toulouse et Barcelone, Steeple va prochainement s’implanter à Francfort et a des vues sur les marchés italiens et du Benelux. « On veut être leader européen dans notre domaine à l’horizon 2025 et leader mondial en 2030 », indique Jean-Baptiste de Bel- Air, qui prévoit de recruter 80 personnes dans les prochains mois.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here