https://www.fapjunk.com https://pornohit.net london escort london escorts buy instagram followers buy tiktok followers
Accueil Économie Soldes d’hiver : « Des vêtements moches », « Pas de rabais...

Soldes d’hiver : « Des vêtements moches », « Pas de rabais supérieur à 40 % »… Ils sont déçus par leur séance shopping

VOTRE VIE VOTRE AVIS Les lecteurs de « 20 Minutes » confient leur déception quant aux soldes d’hiver 2022 qui s’achèvent ce mardi

  • Commencés le 12 janvier dernier, les soldes d’hiver prennent fin mardi 8 février.
  • A cette occasion, 20 Minutes a demandé à ses lecteurs de raconter pourquoi cette période de promotions les avait déçus cette saison.
  • Vêtements de mauvaise qualité, collections passées, faux rabais… Les raisons sont nombreuses.

Commencés le 12 janvier dernier, les soldes d’hiver 2022 toucheront à leur fin ce mardi. Certes, beaucoup de Français ne sont tout simplement pas allés faire les soldes. Peut-être parce qu’ils n’avaient « pas d’argent » comme Barbara, ou qu’une journée shopping les motivait, mais que « dégainer le passe » les gonflait comme Alain.

Mais d’autres, quant à eux, sont allés se confronter aux (plus ou moins grands) étalages d’articles en promotions dans les magasins. Ou aux pages dédiées de leur site web. Et il semblerait que la déception soit de la partie. Mais pour quelles raisons ? 20 Minutes a posé la question à ses lecteurs.

« Trop de mauvaises matières et coupes »

« Où trouvez-vous tous ces vêtements tellement moches ? Les modèles n’ont jamais été sur les cintres à part il y a plus de 10 ans », s’indigne Mamou. Le constat est presque sans appel. De nombreux lecteurs de 20 Minutes ont confié être mécontents de l’apparence des vêtements proposés aux rabais, à l’instar de Charlotte, qui a constaté que ces derniers étaient « souvent abîmés. » Ou d’Huguette, pour qui « la marchandise de seconde qualité, ce ne sont pas des soldes. »

Côté style, ce n’est pas non plus l’enthousiasme général. « La mode s’est orientée vers des produits télétravail et cocooning, du genre pulls et robes en laine, relativement tristes, quand j’aurais aimé trouver des habits gais qui me remontent le moral », se désole Minnie. Pour Emilie, « trop de mauvaises matières, de mauvaises coupes et des imprimés vieillots. »

« Des soldes de 10 à 40 %, ce ne sont pas des soldes »

Au sujet des rabais, nos lecteurs ne sont pas satisfaits non plus. « A une semaine de la fin des soldes, les ristournes ne dépassent pas les 30, voire 40 % », selon Catherine. Lucile, elle, assume ses attentes : « Pour moi, les soldes, c’est minimum 50 % ». La problématique des « faux soldes » revient elle aussi, notamment lorsqu’un « magasin annonce 40 % de réduction sur un article alors que le prix initial a été augmenté de 30 % », signale Marie-Christine. Une pratique qui donne à Rabia « la sensation qu’on nous prend pour des imbéciles. »

Et le secteur du prêt-à-porter n’est pas le seul concerné. « Une machine à café en grains était à 200 euros en promotion avant les soldes, et pendant les soldes elle est passée à 240 euros », rétorque Christian. Ges, quant à lui, est déçu par les soldes appliqués par les magasins de bricolage, « où les promotions habituelles toute l’année sont presque plus intéressantes. » Pour « trouver mieux et moins cher », Marie-Aude privilégie les commandes Internet. Ce n’est pas de l’avis de Lili : « Sur le web, on a eu le droit à des prix de base gonflés, qui revenaient au prix habituel après remise. »

« La collection hiver n’était pas en solde »

« Trop de magasins sortent de vieux articles d’anciennes collections », se plaint Elo. Pire encore : selon Alexandre, il ne fallait pas espérer ressortir du magasin avec des vêtements de saison puisque vous trouverez des soldes « sur des vêtements d’été en hiver et des vêtements d’hiver en été ».

Laura, nostalgique, se rappelle l’époque de sa jeunesse, quand « pratiquement tout le magasin était en solde ». Ces dernières semaines, « les nouvelles collections étaient trop mises en avant », d’après Lola. Raison pour laquelle Gladys préfère attendre « les nouvelles collections du printemps ».

« Il manque toujours du 36 sur les seuls beaux articles »

Imaginez tomber sur un vêtement qui vous plaît. Dont la réduction est particulièrement alléchante. Seul hic, vous ne trouvez pas votre taille. C’est ce qui est arrivé à Arnaud, qui a constaté que « les rabais les plus intéressants étaient souvent appliqués sur des tailles moins vendues style XS ou XXL ou 44 et plus en chaussures ». Ou bien Alicia, qui a remarqué qu’il manquait « toujours du 36 sur les seuls beaux articles ».

En revanche, d’après Alexia, qui s’habille en grande taille, cette catégorie « n’était pas soldée, et ce dans plusieurs magasins; » Le choix dans les tailles n’était pas non plus au rendez-vous chez les nouveau-nés. « J’ai très peu acheté pour ma fille de 3 mois car il n’y avait presque pas sa taille », explique Maëva.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here